Qui suis je ? Coach et ou facilitateur

Coach et/ou facilitateur

Préambule

On me pose souvent la question sur la différence entre un facilitateur, un coach et un consultant, voir un formateur ! Et me voilà désormais facilitateur « FIC », coach professionnel « Coach & Team » et formateur. Je vous propose un partage de ma représentation en parcourant finalités, compétences et postures. N’hésitez pas à me donner la votre. Le décors est planté, tentons d’y voir plus clair sur qui suis je !

Suis-je consultant ?

Si le consultant est pour vous quelqu’un qui est consulté pour des prestations externes, alors oui je suis consultant. Si vous mettez derrière le mot consultant, la notion de conseil, alors non je ne suis pas consultant. Je dirais plus précisément que je n’ai pas une activité de conseil. Néanmoins, en tant que coach et/ou facilitateur, je peux être amené a être un peu conseil, formateur, accompagnateur, animateur, fou du roi, soutien, etc. Nous voilà bien avancé dans la complexité !

Deux approches pour aller plus loin

Pour comprendre en quoi le coach et le facilitateur ne sont pas des conseils ni des formateurs à part entière, je vous propose deux approches complémentaires.

Tout d’abord, en portant notre analyse sur la finalité de ces quatre métiers. En effet, ils ont tous pour objectifs le changement de la personne accompagnée mais pas les mêmes types de changements. Le modèle proposé par Vincent Lenhardt sur les niveaux de changements est intéressant pour mieux comprendre. J’ai positionné à côté, le type d’accompagnement possible.

  • changement observable :
    • environnement / ex, stratégie : consultant, formateur
    • fonction / poste, opérationnel : consultant, formateur
    • comportement & compétence / management, communication, animation, etc : formateur, facilitateur, coach
  • changement invisible (un extrait) :
    • nouvelles attitudes / valeurs, croyances, représentations : coach
    • psychologique / blessure, histoire, etc : thérapeute

Ensuite, c’est aussi la posture qui différencie ces métiers. Le facilitateur et le coach ne sont pas des spécialistes du contenu, c’est à dire des sujets apportés par leurs clients. C’est tout le contraire pour un conseil et un formateur. Prenons l’exemple d’une problématique marketing : je peux intervenir comme coach ou facilitateur sans en être un spécialiste.

En lien avec le paragraphe ci dessus, je vais chercher surtout à remonter sur le sens de ce que fait mon client et sur comment il le fait ! Néanmoins, je dois aussi comprendre les enjeux des managers et dirigeants accompagnés, dans des univers toujours plus complexes et incertains.

Différences entre coach et facilitateur

Comme facilitateur, j’accompagne uniquement des collectifs sur des sujets donnés. Je leurs propose de nouvelles pratiques collaboratives alliant performance et bien être vers un objectif commun à partager et à atteindre. Mes champs de compétences sont la conception et la préparation d’un temps collaboratif puis sa facilitation grâce à la maîtrise de nombreux processus. Centré sur le niveau d’activité du groupe, je suis attentif aussi à la qualité des relations. Je facilite ainsi leur travail en prenant soin de ne pas plonger avec eux dans les contenus. L’objectif est de garder cette prise de recul permettant d’agir au bon niveau (sens & processus) et de rester neutre.

En tant que coach, je viens aider une personne ou un collectif dans une situation difficile. Je parts du principe qu’ils ont les capacités de trouver la solution eux même et que ce sera bien plus pérenne. Le fait d’être centré essentiellement sur la qualité des relations et les prises de conscience, va permettre des pas de côtés. Pour aider à structurer leur réflexion et leur action, je peux proposer des apports et si besoin des processus pour les aider à avancer. Mon geste principal est l’écoute et le questionnement.

Alors qui suis-je ?

Le métiers de coach est complémentaire à celui de facilitateur. A partir de la demande de mon client je vais donc travailler à l’identification de ses besoins pour lui faire une proposition (coaching ou facilitation) ou renvoyer vers un autre professionnel (formateur, conseil, thérapeute, etc.). Ce qui pour moi relie ces deux métiers, c’est un cadre de référence basé vers l’humain et l’intelligence collective : « exigence et bienveillance ».

Alors, suis-je facilitateur et coach ? Assurément les deux ! Néanmoins je me qualifierai comme un coach facilitateur et aussi un facilitateur coach ! Faire des liens, toujours des liens et en regardant toujours l’autre comme une merveille qui va m’apporter autant que je vais lui apporter. « Une alliance de princes » !

Leave a Comment

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *